La commune fait enlever nos affiches...

Accrochez-les chez vous !

Non contente de s'octroyer un crédit de 25 000 francs dont elle affecte l’intégralité aux partisans du plan de quartier Malley-Gare - alors qu’au Conseil communal, ce plan a été refusé par un groupe politique...

Non contente d'utiliser le fichier du contrôle des habitants (auquel nous n'avons pas accès) pour envoyer aux Prillérans des courriers qualifiant les opposants en des termes à la limite de la diffamation...

Non contente d'utiliser des locaux communaux (auxquels nous n'avons pas accès) pour mener sa campagne...

 

La Municipalité a édicté le 7 novembre des directives interdisant tout affichage public et soumettant même les hommes-sandwiches à autorisation ! Cela le jour même (!!) où Avenir Malley plaçait une vingtaine d'affiches A1 et A2 sur le domaine public en respectant scrupuleusement les prescriptions de la Loi  sur les procédés de réclame.

Cette manoeuvre de dernière heure vise bien sûr à renforcer l'énorme disproportion de moyens entre ceux que se sont offerts les partisans (payés par tous les contribuables, même s'ils sont opposés au projet) et ceux dont nous disposons.

Face à cette restriction du débat démocratique et de la liberté d'expression, nous avons une force: notre détermination.

Nous sommes allés rechercher les affiches au greffe municipal, où la police les a amenées après les avoir décrochées des endroits où nous les avions placées. Dans son zèle, elle a même enlevé au moins une affiche sur domaine privé, ce qui est parfaitement illégal !

Ces affiches sont à votre disposition. Appelez-nous au 078 625 73 93 ou envoyez un mail à avenirmalley@gmail.com, et nous nous ferons un plaisir de vous les apporter.