"Un  écoquartier à Malley OUI, mais pas sur un site pollué !": 

Après la votation du 27 novembre 2016 sur le plan de quartier Malley-Gare, les travaux préparatoires visant à réhabiliter la friche industrielle de Malley se poursuivent. Un point important, évoqué en marge de la campagne référendaire de 2016, concerne la pollution souterraine des terrains situés sur l’emplacement de l’ancienne usine à gaz, dans la zone dite « Malley-Gazomètre ».

 

La commune de Renens est particulièrement concernée car cette pollution qui se trouve entièrement sur son territoire. Par contre le terrain appartient à la ville de Lausanne, qui est de ce fait responsable de la décontamination du site. 

Après avoir étudié le rapport du bureau Karakas & Français et consulté trois experts indépendants, M. Daniel Desponds, membre du Groupe d'intérêt de Florissant (GIF), est arrivé à la conclusion que les analyses du degré de pollution doivent être approfondies. Il faut aussi obtenir l’assurance que celui-ci ne sera pas minimisé pour des raisons de coûts, sachant qu’il est prévu de construire un « écoquartier » à cet endroit.

Si à Genève, Neuchâtel et Bienne, les sites des anciennes usines à gaz ont été entièrement dépollués, le projet de Malley gazomètre a pris l'option de construire essentiellement autour de la zone polluée et d'aménager celle-ci avec parcs, promenades et bassin. Est-ce admissible ?

Les comités du Groupe d'intérêts de Florissant, de l'Association Vivre Renens et l'Ouest lausannois et d'Avenir Malley ont décidé de lancer une pétition pour demander qu'avant toute réalisation sur la friche de Malley, la pollution liée à l'ancienne usine à Gaz soit étudiée avec précision et les terrains traités en conséquence.

Pour voir le texte complet de la pétition, cliquez ici.

Pour lire les explications sur le site contaminé, cliquez ici.

 

Adresse de contact: pollutionmalley@gmail.com.

Vue aérienne de l'ancienne usine à gaz de Malley en 1956. Copyright Musée historique Lausanne.

 

 

Daniel Desponds a réalisé un dossier complet sur ce problème, intitulé "Les dessous de Malley - Etat des lieux "  


Au sommaire :

 

  • L'usine à gaz, comment ça marche ?

  • Concentration des polluants dans les échantillons d’eaux souterraines de Malley ?

  • Propagation de la pollution par contamination de l’eau souterraine

  • Jusqu'où ira cette contamination ?

  • Situation analogue à Genève

  • Le projet de réhabilitation de la friche de Malley

Il a aussi fait une présentation visuelle lors de l'assemblée générale du GIF le 25 mars 2017.                                                        

La pétition est soutenue par l’Association Arc-en-ciel - Rassemblement des opinions libres de Renens (AEC), et l'association Grand-parents pour le Climat.

Elle a été signée par 1024 personnes et déposée au secrétariat du Grand conseil vaudois le 12 juin 2017. En novembre 2018, celle-ci a fait l'objet d'une recommandation de prise en considération par la commission des pétitions du Grand Conseil vaudois. Bien que ce dernier n'ait pas jugé utile de la renvoyer au Conseil d'Etat, (par 61 voix contre 56 et 12 abstentions), une nouvelle série de sondages est en cours, donnant une image plus précise des endroits pollués, des substances incriminées et des mesures à prendre. Les résultats sont attendus d'ici à la fin de l'année 2020.