Qui essaie de tromper qui?

Notre photomontage des tours de Malley a été réalisé en septembre 2016 à partir d’une prise de vue au 6ème étage de l’immeuble UBS situé carrefour de Prilly-Centre / Route des Flumeaux. L'objectif de prise de vue est un 50mm. correspondant à un angle de vue proche de l’oeil humain. La silhouette des bâtiments a été réalisée avec programme informatique Autocad, sur la base du cadastre officiel et des plans PDF et cotes tirés des dossiers d’enquête connus.

La largeur des tours de Malley-Gare (2ème et quatrième depuis la gauche, plus foncées sur la vue ci-dessus) correspond au maximum autorisé par le gabarit. Elle pourrait être réduite d'un tiers dans le sens de la longueur (environ 35 mètres), d'après les dessins du plan de quartier. En revanche, ne figurent pas sur ce photomontage la cinquième tour (60m) envisagée à l’avenue du Chablais par le projet "Coulisses", ni surtout le socle très imposant où s'implanteront les deux tours de Malley-Gare: sa hauteur varie entre 6 et 13 étages, ce qui augmenterait sensiblement l’emprise sur la vue par rapport à cette simulation.

L'association Avenir Malley est transparente sur la façon dont elle travaille.

Maintenant, observez bien ci-dessous le logo de "Malley-demain", l'association qui soutient les promoteurs des tours de Malley. Et voyez comment font les agences de communication, plus ou moins subtilement, pour endormir les citoyens:

  • Sur ce logo, on voit une feuille verte ("nous sommes écolos"...) tandis que les "L" du mot Mallley symbolisent deux tours. Comptez bien: 14 traits qui vont en s'amincissant pour le premier "L", 11 traits pour le second...

  • En réalité, les deux tours du plan de quartier Malley-Gare pourraient atteindre 21 et 17 niveaux (77 et 63 mètres), sans compter une troisième tour de 12 étages sur rez entre les deux, et les deux autres tours - dont une de 100 mètres, prévues à Malley-Viaduc!

 

Quel est le vrai problème?

 

Il est que les citoyens de Prilly se prononceront le 27 novembre sans les outils que les autorités auraient dû mettre à leur disposition. Pas de gabarits ni de ballons. Sur le site de Malley, aucun pavillon d'information. Outre quelques "installations d'artistes", on y voit des panneaux qui ne parlent jamais des tours et ne les montrent surtout pas. Notre suggestion d'y mettre la maquette -  très imparfaite, mais c'est mieux que rien - remisée dans les couloirs du Schéma directeur de l'Ouest lausannois (SDOL) n'a jamais été retenue. 

 

Quant aux coupes et photomontages pourtant exigés par la "Stratégie pour l'implantation des tours" pour que les gens se fassent une idée du plus gros projet urbanistique jamais avancé dans l'Ouest lausannois, on les cherche en vain. La commune de Prilly nous renvoie aux pages 40-41 et 34 du Schéma directeur de Malley. Allez-y voir par vous-mêmes!

Nous avons également demandé ce qu'il en était des ombres portées. On nous a renvoyé à un document de 2006 où un bureau d'architecte "décrit les ombres portées de plusieurs variantes". La directrice du SDOL nous a permis de consulter trois pages photocopiées (et refusé que nous les emportions): aucune des variantes ne correspond, même de loin, aux projets actuels. Sur certaines, les ombres ne sont même pas indiquées. Les hauteurs de bâtiments et les heures de la journée où l'ombre serait projetée ne sont jamais indiquées...

 

En fait, nous payons trois fois:

  • comme contribuables pour une "Stratégie tours" qui n'est pas appliquée, une information qui n'est pas donnée;

  • comme contribuables prillérans encore pour financer les 25 000 francs de la campagne officielle;

  • et comme citoyens-opposants pour défendre notre point de vue.