Position des Verts

 

En préambule à ses réponses, le Groupe des Vert.e.s souhaite rappeler qu’il est très sensible à ce que la population puisse participer le plus tôt possible aux démarches d’aménagement du territoire, notamment en présence de projets d’envergure comme ceux prévus à Malley. A cet égard, il regrette le manque de communication dont fait preuve la Municipalité actuelle, c’est pourquoi il en a fait l’un de ses thèmes de campagne (pour plus d’infos, voir : http://www.verts-vd.ch/ouestlausannois/communes/prilly/notre-programme-2/863-2/). Le Groupe des Vert.e.s donne également une importance toute particulière à la qualité de vie des nouveaux espaces urbanisés. Il sera particulièrement attentif à ce que le quartier de Malley soit doté d’espaces publics et d’espaces verts de qualité. C’est entre autre pour ces raisons que le Groupe des Vert.e.s présente un candiat à la Municipalité (http://www.verts-vd.ch/ouestlausannois/communes/prilly/797-2/).

 

De plus le Groupe des Vert.e.s est conscient que l'arrivée de plusieurs milliers d'habitants et/ou travailleurs engendrera inévitablement des questionnements sur la qualité de vie offerte aux personnes résidant ou passant par Prilly. L'accroissement du trafic et les besoins en infrastructures sont une facette de ce questionnement. Le Groupe des Vert.e.s estime toutefois que la friche de Malley est idéalement située pour offrir à la population des transports publics de qualité ce qui permettra de contenir au maximum l'accroissement du trafic (gare CFF, M1, futur tram, etc.). 

Sa réponse est également placée dans une réflexion plus large au niveau régional qui cherche à limiter l'étalement urbain. Le Groupe sera néanmoins attentif à ce que cet avantage géographique ne soit pas annihilé par une politique facilitant (et donc encourageant) les déplacements en voiture !

 

Cela étant, il répond de la manière suivante aux questions posées :

 

  • Vu l’importance des bâtiments envisagés (tours de 65 à 100 mètres de hauteur), êtes-vous prêts à demander la pose de gabarits et/ou ballons, ceci au stade des plans de quartier déjà, sachant qu’après, il est trop tard pour contester les volumes esquissés? Etes-vous prêts à demander un concours architectural pour la partie Malley-Lumières/Viaduc du projet?

 

Le Groupe des Vert.e.s est plutôt favorable à la pose de gabarits et/ou de ballons. Il faut toutefois garder à l’esprit que la pose de gabarits et/ou de ballons n’est pas l’instrument le plus adéquat pour représenter la volumétrie d’un bâtiment. Il ne faut donc pas lui donner une importance excessive.

 

  • Etes vous favorable à ce que la population des communes principalement intéressées (Renens et Prilly) se prononce sur ces projets? Si non pourquoi?

 

Le mécanisme du référendum est un des moyens de garantir la participation de la population à l’aménagement du territoire, raison pour laquelle le Groupe des Vert.e.s soutiendra toute démarche allant dans ce sens.

 

  • Savez-vous si, compte tenu des plus-values immobilières qu’amèneront ces opérations, Prilly s’est doté d’un règlement de taxe sur ces plus-values pour financer les importants investissements publics que nécessitera le quartier (en application de la loi vaudoise modifiée suite à la motion Haldy)? Quelle est votre position à ce sujet?

 

Comme une grande partie des communes vaudoises, la ville de Prilly s’est dotée d’un tel règlement dans la séance du Conseil communal du 27 mai 2013. Le Groupe des Vert.e.s avait alors accepté ce règlement à l’unanimité.

 

 

  • Savez-vous quelle est la part de logements prévue sur l’ensemble des projets, et sur celle-ci la part de logements à prix abordables? Quelle est votre position à ce sujet?

 

La part de logements projetée varie selon que l’on se trouve dans le périmètre du plan de quartier (PQ) « Malley-Gare » ou « Malley-Gazomètre ». Elle est moins importante (max. 40% de la surface brute de plancher) dans le PQ « Malley-Gare » en raison des exgiences du droit fédéral, en l’occurrence de l’ordonnance sur la prévention des accidents majeurs (OPAM). A l’inverse, la part de logements du PQ « Malley-Gazomètre » est plus importante car les dangers liés à un accident majeur sont plus faibles (les bâtiments sont implantés à une plus grande distance des voies CFF et les bâtiments du PQ « Malley-Gare » feraient écran.

 

S’agissant des logements à prix abordable, il faut savoir que les autorités ne sont dotées d’aucun outil légal permettant d’influencer les loyers pratiqués par le propriétaire privé d’un biens-fonds faisant l’objet d’un nouveau plan d’affectation. Il faut ici rappeler que l’instauration d’un tel outil, en l’occurrence d’un droit de préemption en faveur des autorités lorsque certaines conditions sont réunies, vient d’échouer au parlement cantonal, à majorité de centre-droite. Cela étant, le Groupe des Vert.e.s soutient pleinement la mise en œuvre de solutions inédites, comme la conclusion de convention entre les autorités et les propriétaires, pour garantir une part de logements à prix abordable.

 

  • Trouvez-vous normal qu’il n’existe à ce stade aucune étude globale des effets sur le trafic routier et le parcage des quatre plans de quartier envisagés, prévoyant l’arrivée de 8000 à 10 000 habitants/emplois et la construction d’une nouvelle patinoire et piscine olympique?

 

Le Groupe des Vert.e.s tient d’abord à rectifier une information imprécise. En l’état, les PQ « Malley-Gare » et « Malley-Gazomètre » réunis permettent la création de 3200 habitants/emplois, y compris ceux déjà existants. S’agissant du PQ « Malley-Viaduc », nous ne disposition d’aucune information, en raison de l’absence de communication de la Municipalité. Quoi qu’il en soit, les chiffres avancés par l’association Avenir Malley sont largement surévalués, si l’on prend en compte uniquement les plans mentionnés ci-avant (note de Avenir Malley: ces chiffres figurent dans le préavis Malley-Gare mis à l'enquête, nous ne les avons pas inventés!). Cela étant, selon les informations à dispositions du Groupe des Vert.e.s, une étude globale sur les effets du trafic est prévue. Il va de soi qu’une telle étude est nécessaire et, cas échéant, le Groupe des Vert.e.s en demandera sa réalisation.